Au cœur des centres éducatifs fermés, une "seconde chance" pour les jeunes

FRANCE

Malik et Sakho font partie des dix jeunes du centre éducatif fermé de Saint-Brice-sous-Forêt dans le Val d’Oise. Condamnés par la justice pour des crimes ou délits, ici, "tout est fait" pour qu’ils s’y sentent "bien". Cette alternative à la prison est pour eux un nouveau départ. Ils témoignent.
Lire et commenter