Au cœur des centres éducatifs fermés, une "seconde chance" pour les jeunes

Au cœur des centres éducatifs fermés, une "seconde chance" pour les jeunes
FRANCE

Malik et Sakho font partie des dix jeunes du centre éducatif fermé de Saint-Brice-sous-Forêt dans le Val d’Oise. Condamnés par la justice pour des crimes ou délits, ici, "tout est fait" pour qu’ils s’y sentent "bien". Cette alternative à la prison est pour eux un nouveau départ. Ils témoignent.
Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent