Au secours, l'âge de glace est de retour en Ariège !

Au secours, l'âge de glace est de retour en Ariège !

DirectLCI
EVASION - Mammouth laineux, bison des steppes ou lion des cavernes ont débarqué en Ariège ! Metronews a suivi leurs traces jusqu'au Parc de la préhistoire où ils ont élu domicile.

Imaginez un instant à quoi ressemblait la région il y a 30 000 ans. Fermez les yeux et respirez un grand coup. Oui, vous êtes bien en train de flairer l'odeur de la fauve, l'herbe à bison, avec une petite pointe de conifère et même un léger parfum de mammouth ! En ouvrant les yeux, le spectacle est surprenant. D'énormes bêtes grandeur nature avec leur poil hirsute vous défient de leur œil vif. Alors, on entre dans la préhistoire ?

"Nous avons voulu reconstituer l’environnement des hommes et des femmes d'Ariège pendant la période magdalénienne. A cette époque glaciaire, nous avions le même climat que la Sibérie", explique Mathieu Lagarde, directeur du service d'exploitation des sites touristiques d'Ariège (SESTA).

Tordre le cou aux clichés sur la préhistoire

Autour des pachydermes, on trouve aussi des objets des hommes préhistoriques et de charmantes petites bestioles, comme Scrat, l’écureuil halluciné du dessin animé L'âge de glace, courant éperdument après sa noisette.

Pour concevoir ce nouvel espace et recréer l'univers des hommes qui ont peint la grotte de Niaux, le parc a fait appel à des chercheurs du XXIe siècle. Un laboratoire a développé des odeurs et le spécialiste de la reconstruction d'animaux, Manu Janssens, a réalisé les terribles bêtes avec des matériaux et des crins de chevaux.

L'espace des géants de l'âge de glace s'est donné une mission : démontrer au public que leur époque n'était pas l'antre de la barbarie ! "Il y a beaucoup de clichés sur la préhistoire, on imagine l'homme préhistorique comme une bête avec un pagne et un gourdin, mais il avait aussi une culture, des technologies, une spiritualité...", assure Mathieu Lagarde.

Une immersion chez les Cro-Magnon

Derrière une porte, dans une pièce sombre vous attend le Défi des géant. Là, on peut glisser sa main dans un vivarium à –15° et tester la résistance au froid des animaux, protégé par le pelage d'un bouquetin.

A l'aveugle, on peut aussi manipuler des objets et comparer sa force à celle des bêtes préhistoriques. Un grand moment de déception pour votre reporter. Alors que mon voisin obtenait crânement la mention "fort comme un cheval", je n'ai pas été estimée plus costaud qu'un vulgaire renard polaire, voir une belette.

Dare dare, j'ai décidé de m'inscrire au Préhisto'loft, histoire d'augmenter mon niveau. Du 28 juillet au 1er août, le parc de la préhistoire accueillera au milieu des bisons et mammouths une tribu d'hommes de Cro-Magnon . Et on verra qui est le meilleur pour la chasse au cerf !
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter