Au Sénégal, les animaux sauvages menacés par le réchauffement climatique

Au Sénégal, les animaux sauvages menacés par le réchauffement climatique

Inutile de chercher plus longtemps des éléphants, les derniers mâles référencés se sont éteints au Sénégal, il y a quelques mois. L'espèce a été victime du braconnage. D'autres animaux apparaissent vulnérables au changement climatique. Les impalas, les gazelles chevalines et toute la famille des bovidés. Pour eux, la principale menace c'est le manque d'eau. En trente ans, la saison des pluies s'est raccourcie de 5 à 6 semaines. Les plans d'eau s'assèchent et chaque réserve doit prévoir des forages supplémentaires. Les animaux ne pourront demeurer à l'état sauvage qu'au prix d'une intervention humaine. Au Sénégal, trois réserves supplémentaires sont actuellement en projet.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : Tokyo suspend les nouvelles réservations aériennes vers le Japon pour un mois

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

Pots entre collègues, cantine d'entreprise... Ce que préconise le gouvernement pour les repas au travail

"Je ne suis plus le journaliste, l'écrivain, je suis candidat", affirme Eric Zemmour sur TF1

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.