Soupçons d'escroquerie : la famille de Théo visée par une enquête financière

AFFAIRE – La famille de Théo, le jeune homme victime d'un viol présumé à Aulnay-sous-Bois, fait l’objet d’une enquête ouverte en juin par le parquet de Bobigny pour suspicion d’abus de confiance et escroquerie.

Le jeune Théo et huit membres de sa famille sont au cœur d’une affaire pour le moins embarrassante. D’après une information du Parisien confirmée à l'AFP, le parquet de Bobigny a ouvert au mois de juin une enquête pour suspicion d’abus de confiance et escroquerie à propos d’emplois fantômes au sein de l’association"Aulnay Events" présidée par Mickael Luhaka, l’un des frères du jeune homme qui aurait subi un viol présumé à Aulnay-sous-Bois en février. Dans l'enquête financière, "le nom de Théo apparaît, mais pas comme le principal mis en cause", a précisé à l'AFP une source proche du dossier. A ce stade, aucun protagoniste n'est poursuivi. 

Plus de 600.000 euros de subventions d'Etat

L’affaire aurait débuté en 2015 lors d’un contrôle de l’Inspection du travail d’Ile-de-France au sein de cette association, dont le but est de lutter contre la violence dans le département. Entre janvier 2014 et juin 2016, "Aulnay Events" aurait ainsi reçu 678.000 euros de subvention d’Etat par le biais de contrats d’accompagnement à l’emploi. 


Mais, alors que l’association est censée avoir embauché 30 salariés pour être animateurs de rue, l’inspection n’aurait retrouvé aucun élément probant pouvant certifier la réalité de ces emplois. En parallèle, ce contrôle aurait montré que plus de 350.000 euros de cotisations sociales n’auraient pas été réglées.


Si Mickael Luhaka se défend de ces accusations d’emplois fictifs, précisant qu’il avait recruté certains membres de sa famille en CDI, les investigations du SPDJ 93 auraient révélé que huit membres de la famille de Theo auraient reçu par virement plus de 170.000 euros de la part de l’association dont 52.000 sur le seul compte de Théo. Depuis le contrôle effectué par l’inspection du travail d’ile de France, l’association Aulnay Events a mis la clé sous la porte.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'affaire Théo

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter