Avec Bubble Bump, le foot perd la boule

Avec Bubble Bump, le foot perd la boule

DirectLCI
DECOUVERTE – Lancé récemment au complexe Five de Lesquin, le bubble bump fait un carton dans la métropole. Le haut du corps enfermé dans une grosse bulle de plastique, il faut essayer de disputer un match de foot. Fous rires garantis.

Au palmarès des nouveaux sports insolites, le bubble bump n'est pas loin de la première place dans la métropole lilloise. Le principe est simple : on dispute un match de football en salle, chaque participant étant enfermés, de la taille à la tête, dans une énorme bulle de plastique. Les contacts sont vivement encouragés et la célébration des buts a encore plus d'importance que de remporter la rencontre.

"Cette discipline a été inventée il y a trois ans, explique Sylvain Sauvage qui propose le concept au Five de Lesquin , le complexe géré par l'ancien gardien Grégory Wimbée et l'actuel défenseur du LOSC Franck Béria. C'est parti d'un délire dans une émission de télé en Norvège, avant de se développer un peu partout en Europe." Une trentaine de franchises sont aujourd'hui ouvertes en France, celle de Lille fut d'ailleurs l'une des premières en mai 2014.

Pas besoin d'être doué au foot

Pour briller au bubble bump, pas besoin d'avoir la technique de Cristiano Ronaldo, bien au contraire. "90% des gens qui viennent jouer ne sont pas footballeurs, confirme Sylvain Sauvage. La bulle met chaque joueur au même niveau. Celui qui est un peu fort et pas très technique a toutes ses chances. Il vaut même mieux l'avoir dans son équipe."

Car le bubble bump, c'est un peu les autos-tamponneuses avec un ballon de foot au milieu. Envoyer un adversaire dans le décor a bien plus de saveurs que de faire trembler les filets. Protégé par les bulles de plastique, aucun risque de blessure.

"Et à chaque but marqué, il faut faire une chorégraphie. Roulade, dominos, bowling humain... Les participants ont souvent beaucoup d'imagination", rigole Sylvain, qui filme et photographie chaque partie. Le bubble bump est mixte et se décline pour toutes les occasions : anniversaires, enterrement de vie de garçon, fête de comité d'entreprise. Face au succès de la discipline, Sylvain Sauvage vient même d'acquérir des bulles plus petites pour les enfants à partir de six ans. Infos : bubblebump.fr/lille

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter