Avec la Clef des Chants, l'opéra part en balade en Nord Pas-de-Calais

Avec la Clef des Chants, l'opéra part en balade en Nord Pas-de-Calais

France
DirectLCI
CULTURE – L'association la Clef des Chants sillonne, depuis sa création en 1997, la région Nord Pas-de-Calais avec une objectif bien précis : monter des spectacles d'art lyrique et de théâtre musical là où il n'y a pas de structure adequat.

C'est une association unique en France. Depuis sa fondation en 1997 à Lille, la Clef des Chants fait voyager l'opéra et l'art lyrique dans les recoins les plus isolés du Nord Pas de-Calais. "Notre mission est simple, résume Patrick Bève son directeur, Nous devons porter l'art lyrique et le théâtre musical là où il n'y a pas d'offre." Opéras, opérettes et autres comédies musicales sont donc régulièrement proposés aux quatre coins de la région depuis bientôt dix-huit ans.

"Sachant qu'il n'y a qu'un opéra à Lille et un atelier lyrique à Tourcoing, cela nous laisse pas mal d'endroits où aller, poursuit le directeur de la Clef des Chants . On produit, coproduit ou diffuse des projets qui nous plaisent." Si les spectacles ne sont pas joués dans des structures traditionnelles, la qualité est en revanche au rendez-vous. "Nous ne sommes pas une troupe, précise Patrick Bève. On fait chaque fois des castings pour recruter les meilleurs artistes en fonction du type de spectacle que l'on veut proposer."

De l'opéra dans un bus

En plus d'écumer les salles de spectacles de la région, la Clef des Chants aime également aller là où on ne l'attend pas. "On souhaite créer la surprise pour toucher un public par forcément réceptif à l'art lyrique", ajoute Franck Blanchard, chargé de la communication. Des spectacles d'opéra ont ainsi été joués sous un chapiteau à Hardelot ou dans le tramway de Valenciennes. En juin, la comédie musicale Broadway a été présentée à la maison d'arrêt de Sequedin.

Mais le plus original est sans doute ce bus qui sillonne actuellement les villages du Pas-de-Calais et à l'intérieur duquel une trentaine de personnes peuvent assister à une comédie musicale. "On va dans des villages de 200 habitants, explique Patrick Bève. Les gens sont d'abord étonnés, mais à l'issue du spectacle il y a beaucoup de respect. Nous sommes très bien reçus, cela prouve qu'aller à la rencontre des gens est payant."

Sur le même sujet

Lire et commenter