Avec le Carrousel, "les Nantais ont bluffé les Américains"

Avec le Carrousel, "les Nantais ont bluffé les Américains"

DirectLCI
TOURISME – Pierre Orefice et François Delarozière, les concepteurs des Machines de l’île, reviennent de Los Angeles où ils ont reçu l’Award de l’attraction la plus originale au monde pour le Carrousel des mondes marins.

Ils sont de retour avec des étoiles plein les yeux. François Delarozière et Pierre Orefice, les deux créateurs des Machines de l’île de Nantes, ont passé quelques jours à Los Angeles, début avril, où ils se sont fait remettre l’Award de l’attraction la plus originale au monde pour le Carrousel des mondes marins.

Ce trophée, inconnu du grand public, est décerné par l’Association internationale des parcs d’attractions, qui regroupe des producteurs de spectacles du monde entier. Avec leur attraction, les deux Français ont eu leur petit succès. "Les professionnels américains, habitués à de grands parcs d’attractions en périphérie des zones urbaines ont mis du temps à comprendre notre intention de faire entrer la culture dans la ville. Mais ils ont été séduits par l’authenticité de ce manège. Les Nantais ont bluffé les Américains", s'amuse François Delarozière.

Une attraction emblématique de la culture nantaise

Stéphane Junique, le nouvel adjoint à la culture, estime, lui, que l’Award récompense "un projet artistique totalement inédit, à la croisée des mondes de Jules Verne, de l’univers mécanique de Léonard de Vinci et du passé industriel de Nantes." Pour lui, le carrousel est emblématique de la culture nantaise : "Magie, intelligence, créativité, rayonnement. C’est ce que nous souhaitons porter !" Le prix peut en effet assurer une publicité internationale au site, encore trop faible. "Il faut que nous fassions connaître davantage les Machines à l'extérieur", a reconnu l’adjoint.

Pour attirer toujours plus, un tarif promotionnel est d’ailleurs mis en place sur le Carrousel, dès mardi : tous les matins de 10 heures à 14 heures, les billets vendus permettent de faire deux embarquements au prix d’un. "L’idée est de réduire le temps d’attente l’après-midi, et augmenter ainsi la capacité d’accueil", résume Pierre Orefice. L’attraction a attiré 240 000 visiteurs en 2013.
 

Plus d'articles