Avec le GAEL, une expo pour faire du shooping

FRANCE

COMMERCE – Depuis près de 20 ans, le Groupement des Acteurs Economiques de Lille rassemble les commerçants du centre-ville. Pour dynamiser l'activité commerciale, des opérations sont régulièrement organisées. Jusqu'au 15 novembre, les visiteurs de l'expo « Passions Secrètes », au Tri Postal, bénéficieront de réductions dans une vingtaine de boutiques.

Culture et shopping peuvent faire bon ménage. La preuve avec la dernière opération du Groupement des Acteurs Economiques de Lille (GAEL ) qui rassemble près de 250 commerces du centre et du Vieux-Lille. Jusqu'au 15 novembre, chaque client qui présentera son billet d'entrée pour l'exposition Passion Secrète, au Tri Postal, pourra bénéficier de réductions dans une vingtaine de boutiques du GAEL.

"L'idée est d'essayer que les personnes qui viennent voir l'expo ne se contentent pas du Tri Postal et passent aussi un peu de temps à faire les magasins", explique Elise Leturgie, responsable communication du GAEL. Une opération qui doit aussi permettre d'attirer les visiteurs belges dans les boutiques lilloises. L'exposition "Passion Secrètes" rassemble en effet des œuvres d’art contemporaines prêtées par des collectionneurs flamands et une grosse campagne de communication a été faite de l'autre côté de la frontière. Le GAEL espère pouvoir récolter les fruits de ce tourisme culturel.
 

Dynamiser le commerce
"Ce n'est pas la première fois que nous montons ce type d'offres, rappelle Elise Léturgie. Des opérations similaires ont déjà été mises en place avec le palais des Beaux-Arts ou le musée de l'Hospice Comtesse et ça a bien marché à chaque fois." Le GAEL assure aussi un rôle de représentation auprès des instances politiques dans les dossiers sensibles comme l'aménagement des terrasses ou les décorations de Noël.
 

Ce rassemblement d'enseignes, qui regroupe aussi bien des petits commerçants que les grosses structures comme le Galeries Lafayette ou Euralille, pèse aussi de tout son poids pour négocier des dérogations. A l'image de cette autorisation préfectorale qui permet aux commerçants d'investir les trottoirs lors du lundi de braderie. "Nous essayions toujours de dynamiser l'activité commerciale dans des périodes creuses et dans un contexte économique moins favorable", précise Elise Léturgie. Dès le 19 novembre, le marché de Noël ouvrira ses portes place Rihour marquant le coup d'envoi des fêtes de fin d'années. Une période traditionnellement plus faste pour les commerces lillois.
 

Lire et commenter