Avec Lou Queernaval, Nice ose un carnaval gay et lesbien

Avec Lou Queernaval, Nice ose un carnaval gay et lesbien

NOUVEAU - La capitale azuréenne travaille son image "gay friendly" en lançant en février le premier carnaval "queer".

Comme Rio et Sydney, Nice aura bientôt son "carnaval gay". Lou Queernaval, première manifestation de ce genre en France, est prévu le 27 février prochain, en plein carnaval de Nice. Une soirée "plumes, paillettes et maquillages extravagants" sur la place Masséna, dont l'accès sera totalement gratuit.

L'idée a germé il y a trois ans dans le cerveau de Jean-Louis Longo, l'un des organisateurs de la Pink Parade qui a lieu chaque année en juillet à Nice. "La ville nous avait donné son accord dès l'an dernier, mais comme on était en période électorale ça aurait pu être interprété comme un avantage donné à une communauté…"

Au moins six chars

C'est donc en 2015 que va naître Lou Queernaval, qui se veut "un vrai carnaval, pas une marche revendicative, assure Jean-Louis Longo. Il y aura des chars, au moins six, pour une parade de deux heures, avec des troupes et on espère que toute la ville y participe !"

Depuis quelques années, Nice se façonne une image gay friendly. Depuis 2011 elle est labellisée "Gay comfort", et l'office du tourisme développe une communication autour de "Nice naturellement irisée", référence au drapeau arc-en-ciel, pour attirer la clientèle gay et lesbienne, "un marché très important pour Nice" selon le directeur de l’office du tourisme et des congrès.

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 en France : 16.282 nouveaux cas et 384 décès en 24 heures

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

Allègement du confinement : les mesures détaillées jeudi à 11h par Jean Castex

EN DIRECT - Mort de Maradona : le maire de Naples veut donner son nom au stade San Paolo

Lire et commenter