Avignon : arrestation de deux djihadistes présumés

FRANCE

ENQUETE - Deux jeunes avignonnais, djihadistes présumés, ont été arrêtés ce jeudi. Ils sont soupçonnés d’avoir prétexté un séjour en Turquie pour rejoindre les rangs des combattants islamistes en Syrie. La mère de l’un d’eux assure que son fils ne présentait aucun signe de radicalisation.

L’équipe du GIPN a investit très tôt ce jeudi le quartier sensible avignonnais Monclar. Accompagnée d'une brigade du RAID, les forces de l'ordre sont reparties avec deux hommes de 25 et 26 ans. Ils sont soupçonnés d’avoir combattu cet été auprès de groupes djihadistes en Syrie.

La maman de l'un d'eux a confirmé que son fils était parti "en Turquie, en juillet, un mois et demi, avec son copain pour changer d’air". Interrogée par des journalistes de l’AFP, elle ignore ce que son fils et l'autre jeune homme placé en garde à vue ont fait durant ce séjour.

"Jamais de problèmes avec la police"

Cette mère de famille, qui élève seule ses deux enfants, réfute tout signe de radicalisation de son fils. "Il vit normalement […] il s’amuse avec ses copains, il met de la musique, il se parfume". Le jeune homme n’aurait jamais abordé en sa présence, le sujet du conflit syrien. Toujours selon sa maman,  le prévenu n’aurait "jamais eu de problème avec la police". Ce dernier serait actuellement en recherche d'emploi dans le secteur de la vente.

En France, un millier de personnes seraient concernées par le djihad en Syrie et en Irak. Ce chiffre comprend les combattants actuels, de retour ou décédés ainsi que les candidats au départ. Pour contrer le phénomène, le ministère de l’Intérieur français a mis en place une plateforme Internet  de signalement de "radicalisation violente"  ainsi qu’un numéro vert : 08.00.00.56.96.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter