Avocat de la veuve de Saïd Kouachi : "Il lui a dit ‘je vais voir Chérif, je crois qu’il est malade’"

FRANCE
Le matin du 7 janvier, quand Saïd Kouachi quitte son domicile de Reims pour aller perpétrer l’attentat à Charlie Hebdo, il "ne marque pas de signe d’anxiété particulier ou de nervosité", raconte l’avocat de sa femme sur LCI mardi.
Lire et commenter