Déjeuner, faire l'amour... c'est fou tout ce qu'on fait dans une voiture

DirectLCI
TRANSPORTS AMOUREUX - Trois ans et dix mois, c’est le temps que passerait en moyenne chaque Français dans son automobile. Ces trois années ne sont pas perdues, les Français rivalisent d'ingéniosité pour occuper ce temps.

S’investir corps et âme dans son automobile, l’idée semble peut-être incongrue pour beaucoup de Français et pourtant, nous passons en moyenne trois ans et dix mois dans notre voiture. C'est le constat fait par une  étude publiée mercredi dans le Parisien et réalisée par le CSA Research pour Citroën. 

Telle une maison à quatre roues, on se sent aussi à l'aise dans son habitacle que dans son habitat. Pierre Chasseray, délégué général de l’association 40 Millions d’automobilistes, explique que "certains utilisent déjà leur véhicule comme un bureau ou une chambre". 

Faire tout comme chez soi et notamment... manger : Du simple grignotage au repas pris sur le tas, les Français mangent en moyenne 3.000 fois dans leur auto et ce malgré l’interdiction entrée en vigueur le 1er janvier 2015. Une mesure qui n’effraie vraiment pas les as du volant puisqu’ils n’hésitent pas non plus à se maquiller, voire même à se raser dans le rétroviseur. Ce qui ne les empêche pas d’être courtois. L’étude précise que nous remercions 4.513 fois nos voisins de route par un signe de tête ou un sourire. 

"Le reflet de notre vie privée"

Manger, se maquiller... et aussi chanter ! Toujours selon l'étude, les Français se prennent pour Beyoncé ou Michel Sardoux, au moins 4.800 fois dans leur vie. D’après l’historien de l’automobiliste, Mathieu Flonneau, "la voiture est le reflet de notre vie privée". On ne lui cache vraiment rien, ni les 141 fous rires ou les 3.042 baisers. 

Elle garde la mémoire des souvenirs, dont elle reste toujours le témoin silencieux, surtout quand on s'y déshabille . Car les Français interrogés pour les besoins de cette étude avouent y avoir déjà fait l'amour deux ou trois fois. C'est tout de même quatre fois moins que les Italiens. 

Là encore, attention, au moment de se dévétir il faut avoir en tête l'article 222-32 du code pénal qui punit toute exhibition sexuelle imposée dans un lieu accessible à l'oeil d'autrui ! Les sanctions prévues 1 an de prison et 15 000 euros d'amende .. Alors on reste discret !

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter