Bientôt la fin des conducteurs de métro ?

Bientôt la fin des conducteurs de métro ?

France
DirectLCI
TRANSPORT – Une étude menée par la RTM préconise le passage du métro au tout automatique. Un changement en profondeur qui pourrait être mis en place d’ici 2020.

Adieu conducteur, bonjour les métros automatiques. D’ici à 5 ans, les rames Marseillaises, à l’instar des lignes 1 et 14 à Paris, pourraient entrer dans une nouvelle ère. Fini les chauffeurs, tout serait conduit à distance. Une étude de marché a été menée au cours des dernières semaines par la RTM . Le projet a été validé par les ingénieurs et techniciens. Seule la suppression des pneus en caoutchouc n’a pas été retenue car cela demanderait des travaux considérables dans les tunnels. Reste maintenant à obtenir l’approbation de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole, gestionnaire de la régie.

"Les rames actuelles, datant pour certaines des années 70, sont en fin de vie", indique le directeur général de la RTM, Pierre Reboud, pour justifier cette évolution. "C’est un changement important mais nécessaire", glisse-t-il. Une nécessité d’un point de vue financier aussi. L’entretien annuel des 36 rames actuelles engage des charges élevées selon lui. "Mais le passage à l’automatisme ne représenterait pas de surcoût", assure Pierre Reboud.

De profondes mutations

Vue de l’extérieur, ces nouvelles rames apporteront en premier lieu un changement majeur. Des portes palières feraient office de véritables barrières sur le quai pour éviter les chutes. Elles ne s’ouvriraient uniquement lors de l’arrêt complet du métro à la station. Autre avantage selon la RTM, ces obstacles empêcheraient aux intrus de pénétrer dans les tunnels. A l’intérieur, fini les séparations entre les wagons. Le métro serait de type Boa pour faciliter la circulation des passagers. "La climatisation serait aussi mieux traitée", poursuit Pierre Reboud.

A l’usage, cette technologie permettrait également une meilleure fréquence des métros selon Pierre Reboud. "En cas d’affluence, comme lors d’un match, il suffit d’appuyer sur un bouton pour envoyer une rame. Aujourd’hui, il faut déplacer un chauffeur pour qu’il la conduise". Quid des conducteurs justement ? "Ça ne posera pas de problèmes sociaux", prédit-il. Les 5 prochaines années devraient permettre de trouver des solutions de reclassement.
 

Sur le même sujet

Lire et commenter