Blessé par l'arme d'Amédy Coulibaly : un an après, le joggeur de Fontenay-aux-Roses témoigne

DirectLCI
Son corps compte aujourd'hui près de deux mètres de cicatrices. Le 7 janvier 2015 à 20h30, il faisait son footing dans un parc de Fontenay-aux-Roses quand un homme a braqué son arme sur lui : il a reçu trois balles. Deux jours plus tard, le pistolet du tireur était retrouvé dans l'Hyper Cacher. Pourtant le joggeur est persuadé que son agresseur n'est pas Amédy Coulibaly.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter