Blocage de l'A1 : pour l'avocat des prévenus, "on peut comprendre leur réaction"

En août dernier, l'autoroute A1 avait été bloquée près de 15 heures par des membres de la communauté des gens du voyage. S'ouvre ce jeudi à Amiens, et pour deux jours, le procès de 12 personnes impliquées. À l'origine de leur colère, le refus de la justice d'accorder au fils d’une victime d'un assassinat, le droit de sortir de prison pour assister aux obsèques.
FRANCE

En août dernier, l'autoroute A1 avait été bloquée près de 15 heures par des membres de la communauté des gens du voyage. S'ouvre ce jeudi à Amiens, et pour deux jours, le procès de 12 personnes impliquées. À l'origine de leur colère, le refus de la justice d'accorder au fils d’une victime d'un assassinat, le droit de sortir de prison pour assister aux obsèques.
Lire et commenter