"Born To Be Alive" aurait pu ne pas sortir : la France ne voulait pas signer Patrick Hernandez

DirectLCI
Jean-Marie Potiez et Alain Pozzuoli étaient invité sur LCI pour parler de leur livre "Grande histoire et petits secrets des tubes de l'été". Ils expliquent notamment que la célèbre chanson "Born to Be Alive" aurait pu ne jamais exister. "Personne en France ne voulait signer" avec Patrick Hernandez, raconte-t-ils. Il a dû travailler en Italie avec un petit label. Une fois que sa chanson est devenue en tube là-bas, la France puis les États-Unis ont accepté de signer avec lui.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter