Bouches-du-Rhône : la candidate UMP aux cantonales tance Cambadélis sur le cas Guérini

FRANCE

POLITIQUE – Dans un courrier adressé mardi au 1er secrétaire du parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, la candidate UMP aux élections départementales dans les Bouches-du-Rhône, Martine Vassal, lui demande des explications sur la gestion de son parti.

Quand l’UMP s’interroge sur la stratégie du PS. A deux mois des élections cantonales dans les Bouches-du-Rhône, la candidate UMP, Martine Vassal, s’est fendue mardi d’une lettre au premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis pour le moins acide.

"Permettez-moi de m’étonner de la position de votre parti, qui n’est pas aussi claire et tranchée que vos déclarations de 2014", lâche-t-elle en préambule suite à la déclaration vendredi de candidature de l’actuel président du conseil général, Jean-Noël Guérini, ex-homme fort du PS et leader désormais de la Force du 13.

Barrage au FN

S’adressant toujours au Premier secrétaire du PS, Martine Vassal ajoute : "vous avez affirmé qu’aucune alliance ne serait passée avec le nouveau Parti Force du 13. Or il n’en est rien. Votre parole n’est pas écoutée ; vos listes ne sont pas complètes ; certains candidats entretiennent le doute , d’autres se présentent en binôme avec des candidats Force du 13".

En bref, résume Martine Vassal : "chacun fait donc ce qui lui plaît dans les Bouches-du-Rhône !" Si la candidate de l’UMP tance ainsi son homologue socialiste, ce n’est pas pour encourager le PS a gagné des voix, mais pour faire barrage au Front national.

"Pendant que vous ne faites rien, pendant que vous ne dites rien, le FN pose ses jalons et utilise cette confusion et votre manque de fermeté pour avancer ses pions". Reste à savoir si Jean-Christophe Cambadélis entendra la leçon.
 

Lire et commenter