Boulogne-sur-Mer : appel à témoins pour retrouver Virginie, 34 ans

Boulogne-sur-Mer : appel à témoins pour retrouver Virginie, 34 ans

DISPARITION - Virginie Domart, 34 ans, a quitté son domicile boulonnais le lundi 8 septembre et n'a plus été aperçue depuis mardi soir. La police a étendu sa zone de recherche à une vingtaine de kilomètres autour du lieu de sa disparition.

La police a lancé un appel à témoins pour retrouver Virginie Domart, une femme de 34 ans, habitante de Boulogne-sur-Mer, sur la côte d'Opale dans le pas-de-Calais. Celle-ci a quitté son domicile lundi dernier et a été vue pour la dernière fois mardi soir, dans un magasin Casino situé place Lumière.

La jeune femme habite la ville basse de Boulogne, un secteur qu'elle fréquente habituellement, notamment au niveau du boulevard Clocheville, de l'université, des places Lumière, Dalton et de leurs alentours, indique la police. Certains témoignages laissent à penser qu'elle pourrait actuellement se trouver dans le secteur de Samer ou de Desvres, deux villes situées à moins de 20 kilomètres de son lieu d'habitation.

Description : Blonde aux cheveux longs et raides, Virginie mesure 1m77, de corpulence normale. Ses yeux sont de couleur marron et elle porte plusieurs tatouages reconnaissables : un "E" sur l'avant-bras droit, un "F" sur le gauche, et une tortue sur son épaule droite. La dernière fois qu'elle a été vue, elle portait un tee-shirt rose sans manches, un jean et un paréo rose. Elle se promenait également avec un sac à main en cuir gris.

Contact : Toute personne qui l’aurait aperçue est invitée à contacter rapidement le commissariat de Boulogne-sur-Mer, au 03 21 99 48 48.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 8 cas de variant Omicron détectés ce jeudi en France

Covid-19 : l'Allemagne impose des restrictions drastiques aux non-vaccinés

Variant Omicron et 5e vague du Covid : un nouveau conseil de défense sanitaire prévu lundi

Cinquième vague : l'épidémiologiste Arnaud Fontanet appelle les Français à réduire leurs contacts de "10 à 20%"

Autriche : une chirurgienne ampute la mauvaise jambe, elle est condamnée à une amende

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.