Braquage de Dolomieu : un suspect se suicide en prison et laisse une lettre

FRANCE
DirectLCI
FAIT DIVERS - L'un des braqueurs présumés du tabac de Dolomieu (Isère) s'est suicidé dans la nuit de vendredi à samedi. Ce braquage avait mal tourné et avait fait un mort parmi les clients qui se trouvaient sur place.

Il avait  avoué et reconnu avoir paniqué . L'un des trois suspects du braquage d'un bureau de tabac de Dolomieu, en Isère, au cours duquel un homme de 34 ans avait été abattu , fin juillet, s'est suicidé vendredi soir en prison. 

Le braqueur présumé de 22 ans a été retrouvé mort pendu dans sa cellule de la maison d'arrêt de Saint-Quentin-Fallavier. C'est l'un des surveillants qui l'a retrouvé vers 23h lors d'une ronde. Il a laissé une lettre adressée à sa mère dont le contenu n'a pas été dévoilé. Lors de sa garde à vue, le jeune homme avait exprimé des regrets.

Il encourait la prison à perpétuité

Il avait été interpellé samedi dernier avec deux complices, dont le tueur présumé - âgé de 19 ans - d'Hugo Villerez qui a payé de sa vie le fait de s'interposer lors de ce braquage. Poursuivis pour "vol accompagné de violences ayant entraîné la mort", "vol avec arme" et "tentative de vol avec arme", les deux jeunes hommes encouraient tous deux la réclusion criminelle à perpétuité.

Le troisième suspect - âgé de 31 ans - est pour sa part soupçonné d'avoir fourni l'arme. Il a été mis en examen pour complicité et placé sous contrôle judiciaire, contre l'avis du parquet qui a fait appel.

Le drame s'était produit dans l'après-midi du 29 juillet. Le client du bar-tabac avait été abattu avec un fusil de chasse à l'extérieur de l'établissement. Pour un butin estimé finalement à trois cartouches de cigarettes et 140 euros. Le meurtre de ce simple témoin du braquage avait provoqué une vive émotion à Dolomieu .

Lire et commenter