Bretagne : une Marianne noire parce que "la France est tout sauf une Blanche catholique"

Bretagne : une Marianne noire parce que "la France est tout sauf une Blanche catholique"
FRANCE

REPUBLICAIN - Un faïencier breton vient d'éditer et de mettre en vente 250 statues de sa Marianne noire, symbole de "l'amour inter-communautaire" et de "l'abolition de l'esclavage".

Voilà une Marianne qui sort de l'ordinaire, tout en symbolique. A Quimper (Finistère), le faïencier Henriot-Quimper vient d'éditer sa Marianne noire, présentée jeudi 27 octobre. Le plasticien Yannick Cohonner en a créé 250 exemplaires, rapporte Le Télégramme.

Par cette création, Yannick Cohonner souhaite célébrer "l'amour inter-communautaire". Cela fait un an que l'artiste rumine son oeuvre. Comme une envie de protester contre "une parole communautaire qui se libérait". Une Marianne noire, c'est "l'abolition de l'esclavage" représenté, commente le plasticien.

La France est tout sauf une Blanche catholique, c'est un pays athée, la Marianne est un super symbole. Etre noir ce n'est pas quelque chose d'exotique, ce n'est pas être un citoyen à part, il a le droit d'être représenté.- Yannick Cohonner

Une précédente Marianne noire

Une Marianne noire, ce n'est pas la première fois de l'Histoire qu'un artiste s'y attelle. De 1999 à 2015, une telle oeuvre était installée dans la mairie de Frémainville, dans le Val d'Oise. Son retrait avait alors provoqué une vive polémique. Du côté d'Henriot-Quimper, on fait un autre lien : avec la "Femme du Fouta Djallon" d'Anna Quiquaud, présentée lors de l'exposition coloniale de Paris, en 1931. Le patron de la faïencerie, Jean-Pierre Le Goff, voit entre les deux oeuvres une évolution de la société vers la liberté.

"J’ai souhaité donner à cette statue un aspect de poupée avec une tête disproportionnée, de grands yeux et des traits épurés. Mais sans grosse poitrine", explique Yannick Cohonner à la presse locale. Et ce dernier ne s'en cache pas : pour sa Marianne noire, "ce serait formidable qu'il y ait des réactions". D'ici là, ces Mariannes noires sont en vente, 500 euros pièce.

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    Fermeture de la mosquée de Pantin : "On est en train de tout mélanger", estiment les fidèles

    EN DIRECT - Minute de silence et brassards noirs, le monde du sport rend aussi hommage à l'enseignant tué

    CPF : attention, vous risquez de perdre vos heures de formation !

    EN DIRECT - Covid-19 : "Le confinement n'est pas une solution", estime l'épidémiologiste Catherine Hill

    Enseignant tué : ce que disait son cours sur la liberté d'expression

    Lire et commenter

    Alertes

    Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent