Brigitte Macron: de la fille de bonne famille malheureuse à l'icône moderne

DirectLCI
DESTINÉE - Une biographie, consacrée à la première dame, paraîtra le 17 janvier prochain. Ce dimanche, le JDD en révèle quelques passages où l'on en apprend plus sur l'épouse d'Emmanuel Macron.

"Brigitte Macron, l'affranchie : il n'est jamais trop tard pour devenir jeune" (aux éditions l'Archipel), c'est le titre de la biographie de Maëlle Brun, consacrée à la premier dame, le 17 janvier prochain. Le Journal Du Dimanche, qui a pu consulter le livre, révèle quelques éléments sur son passé. 


Tout n'avait pas commencé sous les meilleurs auspices pour Brigitte Marie-Claude Trogneux. La jeune Picarde, sixième et dernière enfant d'une famille très traditionnelle de chocolatiers amiénois voit les morts s'accumuler autour d'elle. À 8 ans, elle perd sa soeur aînée, enceinte,  qui décède dans un accident de voiture avec son mari. Un an plus tard, c'est au tour de sa nièce après une appendicite aiguë. 

En vidéo

Les 100 premiers jours de Brigitte Macron

Madame Bovary

Délaissée par sa grands-mère, choyée par son père, celle qui s'impose comme "le rayon de soleil" du clan Trogneux, rapporte le JDD, poursuit son éducation de jeune fille de bonne famille. Élevée chez les bonnes soeurs à l'institution catholique Le Sacré-Coeur, l'adolescente en uniforme, fan de Clint Eastwood, se balade sur son cyclomoteur Piaggio dans les rues d'Amiens, au son des  Rolling Stones. 


Mai 68 lui offrira un vent de fraîcheur vers la modernité  : "Tous les établissements scolaires étaients fermés, on se réunissait dans les jardins des unes et des autres. Entre nous, on ne parlait pas vraiment de politique mais plutôt de l'évoluion de la société, de la place des femmes", témoigne une de ses amies à la biographe. 


Mais à  21 ans, Brigitte continue d'évoluer dans l'univers bourgeois auquel elle appartient et épouse un jeune homme de son milieu et futur banquier, André-Louis Auzière, à la mairie du Touquet. Aspirant à plus de liberté et voulant tromper l'ennui à l'image de Madame Bovary, son livre préféré, la maman de Sébastien, Laurence et Tiphaine décide d'enseigner.

D'Auzière à Macron

Et c'est une professeure pas comme les autres qui se révèle peu à peu, d'abord au collège de Truchtersheim, en Alsace lorsque son mari est muté à Strasbourg en 1984 puis au lycée La Providence à Amiens : "Sa force, c'est qu'elle était souriante, détendue, mais surtout très positive, Elle s'intéressait à tous avec une pédagogie de l'encouragement constant", confie une collègue de l'époque. 


À 41 ans, l'enseignante anime alors l'atelier de théâtre de l'établissement. Elle y fait la rencontre d'Emmanuel Macron, alors âgé de quinze ans. Une rencontre qui bouleversera son destin. L'idylle naissante laisse place au scandale et créait la polémique au sein même de la famille Trogneux. La suite, on la connaît. Brigitte divorcée d'André-Louis Auzière, épouse en 2007, Emmanuel Macron à la mairie du Touquet, là où elle s'était mariée 33 ans plus tôt. L'indignation passée, le couple semble plus fort jamais comme le confirme le président de la République : Brigitte, c'est moi et moi, c'est elle". La première Dame est devenue maîtresse de son destin, s'affichant comme une femme moderne qui met à bout les préjugés.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter