Burger King veut manger du Lyon

Burger King veut manger du Lyon

France
DirectLCI
RESTAURATION RAPIDE – La marque de fast-food ouvre son premier établissement lyonnais ce jeudi à Confluence. Un second suivra avant Noël à La Part-Dieu.

Mine de rien, c'est un petit évènement. Ce jeudi à 11 heures, les portes de Burger King ouvriront au public au sein du pôle de commerces de de loisirs Confluence , à Lyon (IIème). La chaîne de fast-food, présente en France avant de quitter le territoire en 1997, fait son retour au compte-gouttes dans l'Hexagone depuis un an avec douze ouvertures à Paris, Marseille ou encore Reims.

De quoi susciter une certaine impatience chez les Lyonnais accros au Whopper. Jusqu'à provoquer - comme ce fut le cas dans d'autres villes - des files d'attente impressionnantes lors de l'ouverture ? "Nous faisons preuve de beaucoup d'humilité par rapport à ça, indique à metronews Jocelyn Olive, directeur général de Burger King France. On sait que nous sommes attendus, que nous avons une grosse communauté de fans. Effectivement, les premiers indices sont positifs et nous attendons un peu de monde, mais nous sommes prêts à gérer les flux", assure-t-il.

D'autres ouvertures en projet

Ce mercredi, quelques privilégiés bénéficiant d'invitations ont pu découvrir en avant-première les 300 mètres carrés du restaurant. Parmi eux, Denis Broliquier, le maire du IIème arrondissement. "Cette arrivée va faire du bien au quartier et servira de locomotive au pôle de commerces", se réjouissait-il. Burger King compte en en tout cas battre le fer tant qu'il est chaud et lancera très bientôt (sans doute le 15 décembre) un second établissement à Lyon, cette fois dans le centre commercial de La Part-Dieu .

"Plusieurs autres projets d'ouvertures sont actuellement en cours d’étude dans le Grand Lyon", confie Jocelyn Olive. La concurrence, elle, semble prendre la chose sereinement. "L’arrivée d’un nouvel opérateur souligne l’attractivité du marché de la restauration rapide hamburger et son potentiel de développement, fait savoir Quick . La concurrence est stimulante et favorable à la qualité des produits et services proposés aux clients." Le groupe McDonald's n'a quant à lui pas pu être joint.
 

Sur le même sujet

Lire et commenter