Ça sent le roussi pour les barbecues sur les plages de Marseille

Ça sent le roussi pour les barbecues sur les plages de Marseille

France
DirectLCI
SOCIETE – À l’approche de l’été, les barbecues le soir sur les plages de Marseille, pourtant interdits, prennent de l’ampleur. À tel point que la municipalité se dit prête à prendre des mesures.

Difficile d’y résister, mais la pratique est totalement interdite. À l’approche de l’été sur les plages de Marseille, les baigneurs remettent leurs maillots de bain, les rois de la bronzette rissolent de nouveau sur le sable chaud et le soir venu les amateurs de barbecues ressortent les merguez. Une pratique à la vue et au su de tous. C’est sympa, jovial, mais c’est prohibé rappelle Didier Réault, adjoint au maire de Marseille, délégué à la mer et au littoral. Une amende de 38 euros peut même être dressée.

EN SAVOIR + : Barbecue : jardin, terrasse, plein-air... vous n'avez peut-être pas le droit

"Est-ce que ça viendrait à l’idée aux gens de faire un barbecue dans un jardin public ou sur une place publique ? questionne l’élu. Les gens doivent considérer que la plage est aussi un espace public et se comporter comme tel". D’autant ajoute-t-il, cela "occasionne une gêne" pour ceux qui pique-niquent sans faire de braises. Des détritus d’ailleurs "souvent oubliés" sur la plage déplore-t-il.

Vers une fermeture de la plage le soir ?

Si l’ensemble des plages de Marseille semble concerné par le phénomène, une concentre plus particulièrement l’attention de l’élu : celle du prophète située au milieu de la Corniche. "C’est une plage urbaine avec du voisinage", indique Didier Réault. Des riverains qui semblent résignés à l’image d’Agnès et Gilles, parasol sous le bras. "On est chanceux d’habiter ici, mais le soir parfois ça devient invivable. On ose à peine sortir sur la terrasse à cause des fumées et du boum-boum de la musique", peste le couple.

Une liste de désagréments partagée par Julie employée dans un restaurant sur la plage. "On est obligé de dire aux gens de déplacer leurs barbecues à cause des cendres qui pourraient atterrir sur les bateaux à moteur juste-là", désigne-t-elle du doigt. "Mais ils s’en foutent, surtout quand ils sont 50…", lâche-t-elle désabusée. À plusieurs reprises, la police a été contactée. Mais sans grand effet indique Julie. "Je ne voudrais pas à en arriver à cette extrémité-là, mais nous pourrions interdire l’accès à la plage le soir", prévient Didier Réault appelant à la prise de conscience.

LIRE AUSSI >>> Pourquoi des plages de Marseille ferment en cas de pluie ?

Sur le même sujet

Lire et commenter