Cambriolages et vols à la hausse en 2013 en Loire-Atlantique

Cambriolages et vols à la hausse en 2013 en Loire-Atlantique

DirectLCI
SECURITE PUBLIQUE – La préfecture a tiré le bilan de l’année 2013 en matière de sécurité publique. Parmi les sujets de préoccupation, les vols et cambriolage sont en hausse, ainsi que les violences sexuelles.

"L’activité a été très soutenue, le taux d’élucidation des affaires a augmenté." Jeudi, le préfet de Loire-Atlantique Christian de Lavernée a présenté le bilan de la sécurité publique dans le département en 2013. Au programme : des éléments de satisfaction, et plusieurs sujets de préoccupation, sur lesquelles les forces de l’ordre entendent se concentrer en 2014. Décryptage.

Les cambriolages en hausse
En 2013, les vols par effractions visant les résidences principales ont baissé (-1, 76%). "C’était l’un des objectifs de cette année", explique la procureure Brigitte Lamy qui avance, pour expliquer ces résultats, le travail des services de police et de gendarmerie qui ont "permis l’arrestation de plusieurs équipes auxquelles on a pu attribuer des dizaines de faits."

En revanche, les cambriolages ont davantage touché les locaux industriels et commerçants : ils y ont augmenté de 20%."C’est vraiment le fléau aujourd’hui", constate Jean-Christophe Bertrand directeur départemental de la sécurité publique. Sont principalement touchées les entreprises de métaux, dans la première couronne de l'agglomération nantaise. "Nous travaillons avec les responsables de zones d’activités pour sécuriser collectivement les sites concernés.", explique-t-il.

Les vols en augmentation
Avec 13,72% de hausse par rapport à 2013, c’est la plus forte augmentation de l’année. Les vols concernent notamment les deux-roues et les voitures (+15%) et les "vols simples" (+ 13, 7%). L’accent va être particulièrement mis en 2014 pour contrer ce phénomène. Une des mesures sera la création d’un partenariat entre les forces de l’ordre et un groupement d’assurances, permettant de rechercher et récupérer plus facilement les biens volés.

Les violences aux personnes préoccupantes

Les atteintes volontaires à l’intégrité physique progressent de 5, 36% en 2013. "La Loire Atlantique reste en dessous du taux moyen national", nuance cependant le préfet. Mais les violences sexuelles font notamment un bond de 20,53%.

Le chiffre est en partie justifié par le fait que la lutte contre les violences faites aux femmes est l’une des priorités du plan départemental de prévention de la délinquance, et que les victimes hésitent moins à porter plainte. "La plupart de ces faits sont dus à un problème d’alcoolisation", estime la procureure Brigitte Lamy. Un nouveau plan alcool départemental va ainsi être mis en œuvre en ciblant plus spécifiquement le public féminin, fragilisé.

Des motifs de satisfaction

Les violences physiques crapuleuses baissent (-1, 33%), ainsi que les vols avec violence (-1,41%) et les incendies volontaires de biens publics et privés (-2,49%). Pour enrayer ce type de faits urbains, une cellule de lutte contre les incendies de véhicules automobiles a notamment été créée en 2010.

"L’ensemble de ses actions a donné des résultats très significatifs", constate la préfecture : en zone police, le nombre de véhicules incendiés dans le département a baissé de 7,47% en 2013, et de 38% au cours des quatre dernières années.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter