Canal du Midi: 320 000 euros de dons récoltés pour replanter les platanes malades

Canal du Midi: 320 000 euros de dons récoltés pour replanter les platanes malades
FRANCE

La première année de dons afin de remplacer les platanes du Canal du Midi atteints par le chancre coloré a été bouclée. Et selon Voies Navigables de France (VNF) qui gère le site classé au patrimoine mondial de l'Unesco, la campagne 2013/2014 est un succès: elle a permis de récolter 220 000 euros.

2000 dons de particuliers. "Les résultats auprès du grand public sont satisfaisants avec une forte mobilisation des habitants de Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées", note Valérie Mura, responsable du développement du mécénat à VNF. Au total, 2000 personnes ont versé 120 000 euros: les riverains des deux régions traversées par le Canal du Midi constituent 60% des donateurs, le reste se répartissant de façon uniforme sur les autres régions avec une pointe pour l'Ile de France (8,6% des dons). "Preuve que l'impact du Canal du Midi dépasse les seules frontières de Midi-Pyrénées et Languedoc Roussillon", poursuite Valérie Mura.

L'implication des entreprises. Sur les 200 millions d'euros à débourser dans les vingt ans à venir pour replanter les platanes touchés par le chancre coloré, le tissu économique est également sollicité à travers un Club des entreprises mécènes du Canal du Midi. "En décembre on a démarré à dix entreprises, aujourd'hui nous avons 24 partenaires", se félicite encore Valérie Mura. Les versements d'Airbus, Astrium ou des PME plus locales ont déjà permis de récolter 200 000 euros.

La campagne 2014. Au cours de l'été 2014, de dépliants en anglais seront distribués aux touristes et des urnes transparentes seront installées dans les offices de tourisme le long du Canal du Midi. D'ici deux ans, VNF veut faire monter en puissance la mobilisation en faveur du mécénat pour arriver à récolter 1,5 millions d'euros en 2016.

Replantation et traitements. Depuis 2006, VNF a procédé à l'abattage de 7600 platanes (sur les 42 000 plantés le long du canal du Midi entre Toulouse et Sète). Rien que pour l'année 2014, ce sont 1700 arbres malades qui ont été arrachés essentiellement dans les départements de l'Hérault et l'Aude. 1200 arbres ont été plantés depuis 2011 et 1200 autres le seront d'ici 2015. Dans le même temps, une expérimentation menée par le Centre d'expertises en techniques environnementales et végétales (CETEV) devrait être prochainement menée: elle propose d'injecter du fongicide dans l'arbre afin de stopper la propagation de la maladie. Les premiers résultats devraient être connus en 2018.
 

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent