Cannabis : les enfants victimes d'une "hausse croissante" d'intoxications par ingestion accidentelle

Cannabis : les enfants victimes d'une "hausse croissante" d'intoxications par ingestion accidentelle

DROGUE - Le nombre d'enfants qui ingèrent accidentellement du cannabis est en augmentation croissante en France, d'après une étude de l'Agence nationale de la santé et du médicament révélée lundi 20 août. Un phénomène inquiétant, qui peut s'avérer très dangereux pour les enfants. L'agence sanitaire lance l'alerte.

L'Agence nationale de sécurité et du médicament (ANSM) s'alarme : les intoxications accidentelles au cannabis par ingestion ne cessent d'augmenter chez les enfants, principalement chez les moins de deux ans. Un  phénomène en "hausse constante depuis 2014", révélé par une étude du réseau d'addictovigilance et publiée lundi 20 août, qui n'est pas sans danger pour les jeunes enfants. 

2,5 fois plus d'intoxications

L'étude a confronté deux enquêtes : une menée entre 2010 et 2014, et l'autre entre 2015 et 2017. Elles portent toutes deux sur l'ingestion accidentelle par les enfants de cannabis. Le résultat est sans appel : il met en évidence "2,5 fois plus d'intoxications" chez les enfants depuis 2014. Et ce sont les moins de deux ans qui sont les plus concernés. 

L'intoxication au cannabis par ingestion accidentelle se traduit par une somnolence dans la majorité des cas, ou une agitation, une dilatation des pupilles et un relâchement musculaire. Les enfants sont plus rarement victimes d'une accélération du rythme cardiaque, d'une détresse respiratoire, voire d'un comas. Si "aucun décès n'a été rapporté", l'ANSM observe "deux fois plus d'hospitalisations" lors de la seconde enquête, et "cinq fois plus de cas graves", quand le pronostic vital est engagé. 

Lire aussi

Les intoxications surviennent principalement dans un cadre familial

L'agence sanitaire précise que ces intoxications surviennent généralement dans un cadre familial. Le phénomène connaît une recrudescence en période estivale et lors des fêtes de fin d'année. Le risque est d'autant plus élevé que ces dix dernières années, la teneur en THC du cannabis a triplé, augmentant les chances d'intoxications graves. 

Dans le premier pays consommateur de cannabis en Europe, d'après une étude récente de l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies, l'ANSM recommande aux familles de contacter immédiatement les structures d'urgences en cas d'ingestion ou de suspicion d'ingestion de cannabis par un enfant.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Couvre-feu national à 18h : quelles sont les attestations dérogatoires et où les télécharger ?

EN DIRECT - Covid-19 : près de 25.000 hospitalisations, 196 décès en 24 heures

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Vaccin Pfizer : les livraisons à l'UE vont être retardées de "trois à quatre semaines"

Lire et commenter