Caravanes de la colère : leurs propriétaires ont jusqu'à la fin du mois pour les faire disparaître

DirectLCI
Elles vont devoir disparaître du paysage. Comme 160 autres propriétaires de terrains au bord de la mer à Plouguerneau, Marithé a reçu ce courrier la sommant de plier bagage. Objet de la discorde ? la loi littoral qui interdit toute construction à moins de 100 mètres du rivage.

Sur le même sujet

Lire et commenter