Cargo à la dérive : à Mimizan, on retient son souffle

DirectLCI
Le cargo "Modern express" se trouve à une cinquantaine de kilomètres de la côte landaise. À Mimizan, les habitants retiennent leur souffle. Le bateau contient 300 tonnes de gazole. Et contrairement à Biarritz, la côte n’est pas protégée par des rochers. Une cinquantaine d’hommes étudient donc la manière de protéger la commune. Une catastrophe compromettrait la saison touristique.

Sur le même sujet

Lire et commenter