Cargo à la dérive : à Mimizan, on retient son souffle

DirectLCI
Le cargo "Modern express" se trouve à une cinquantaine de kilomètres de la côte landaise. À Mimizan, les habitants retiennent leur souffle. Le bateau contient 300 tonnes de gazole. Et contrairement à Biarritz, la côte n’est pas protégée par des rochers. Une cinquantaine d’hommes étudient donc la manière de protéger la commune. Une catastrophe compromettrait la saison touristique.

Plus d'articles

Lire et commenter