Cédric Gervais : un DJ de Marseille aux Grammy Awards

Cédric Gervais : un DJ de Marseille aux Grammy Awards

France
DirectLCI
MUSIQUE – Mondialement connu, le DJ Cédric Gervais a posé quelques jours ses valises à Marseille. Le temps pour lui de recevoir la médaille d’honneur de la ville et de repenser à son enfance aux Vallons des Auffes.

Avec son accent américain, difficile de croire que Cédric Gervais est un minot de Marseille. "J’essaye de le garder, mais ce n’est pas facile après 17 ans à Miami sans aucun Français autour de moi", s'amuse Cédric Gervais, véritable star mondiale de la musique électronique. Sa carrière a littéralement explosé grâce à son Grammy Awards  remporté en janvier dernier à Los Angeles dans la catégorie meilleur remix pour le titre " Summertime Sadness " de Lana Del Rey.

"Je ne m’y attendais pas. C’était un rêve. C’est énorme, tu es assis dans la salle à côté de Beyoncé avec Jay-Z et les Daft Punk, et tout le monde t’applaudit, j’étais vraiment ému", se souvient le DJ de 33 ans. Détail surprenant, au milieu de toutes ces stars, Cédric Gervais, a ponctué son discours en citant Marseille. "J’ai dit que j’étais un enfant d’ici et que je n’étais pas supposé être sur cette scène", précise-t-il en repensant à son enfance aux Vallons des Auffes. "C’est là que tout a commencé. A 14 ans, j’ai acheté mes premières platines, je mixais tous les jours. Je voulais être DJ", dit-il d’un ton assuré mais empreint d’humilité.

Une carrière fulgurante

Ses premiers sets en public, Cédric Gervais les réalise à l’Agité Café sur le Vieux-Port dans le bar de son père. "Il voulait que je joue les Gypsy Kings, il me criait dessus". Mais très vite, sa réputation prend de l’ampleur. D’abord à Saint-Tropez, puis au célèbre Queen de Paris avant de partir pour les Etats-Unis. Son Grammy Awards en poche, il ne cache pas que les portes s’ouvrent plus facilement. "Mais il faut faire attention, prévient-il. Si tu fais quelque chose de moins bien, elles se referment vite. C’est pour ça que j’ai refusé des remix pour me concentrer sur mon travail".

Labellisé Universal Music, l’artiste prépare en ce moment un album "avec de belles collaborations", glisse-t-il malicieux. Une renommée soudaine qui peut parfois faire perdre la tête. "Parfois, je perds le fil, reconnaît-il. C’est pour ça que j’aime bien revenir à Marseille. C’est plus calme par rapport aux Etats-Unis". Mais avec le succès grandissant, Cédric Gervais risque de ne bientôt plus passer inaperçu.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter