Ces ados qui se cassent les oreilles

Ces ados qui se cassent les oreilles

DirectLCI
SOCIETE - Un jeune sur quatre souffre de problèmes de surdité à cause d’une surexposition sonore selon un rapport de l’Ipsos. Des élèves du lycée niçois Don Bosco ont été sensibilisés sur ce phénomène hier dans la matinée.

Lisa, 15 ans, ne peut sortir de chez elle sans son casque. "C’est vrai qu’il ne me quitte jamais. J’écoute ma musique sur le chemin de l’école. Ça doit représenter une heure par jour." Régis, son camarade de classe est loin devant. "Quand je rentre chez moi, j’aime bien me poser dans ma chambre et brancher mon casque. Ça peut durer trois ou quatre heures", confie le lycéen. Selon un rapport Ipsos de novembre 2014, 25% des jeunes souffrent de problèmes de surdité en France.

"J’ai pris conscience du danger"

Le constat a poussé la Région PACA à lancer une opération de sensibilisation aux dangers liés à une surexposition sonore en 2002. Baptisée "Trop Puissant", elle a pour but d’alerter les jeunes de façon ludique. "Nous ne voulons pas faire du punitif. Nous faisons appel à des jeunes groupes musicaux prometteurs issus de la région pour faire passer notre message", indique Christine Mirauchaux présidente de la Régie Culturelle Régionale. Hier, c’est NAMASTE, un groupe liant jazz et électro , qui s’est chargé de l’animation à l’Espace Magnan. Au programme, il y a eu de l’histoire musicale avec Jimi Hendrix et de la pédagogie sur l’impact des nouvelles technologies. Le tout agrémenté de quelques pauses musicales pour le plus grand plaisir des élèves du lycée Don Bosco présents. Mais le message est-il bien passé ? Oui à écouter Régis. "Ça m’a fait prendre conscience du danger. Je vais écouter la musique moins fort désormais."
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter