Ces Marseillais victimes d’exclusion numérique

Ces Marseillais victimes d’exclusion numérique

DirectLCI
SOCIAL – Tablettes, Smartphones ou encore Phablettes, les nouveaux outils technologiques inondent le marché à l’approche de Noël. Un large choix de produits qui ne doit pas faire oublier que des personnes sont complétement déconnectés de ce monde. Une association à Marseille leur vient en aide.

Portable en main, Rose* découvre les fonctionnalités de son nouveau téléphone. "Vous avez-compris comment ça marche ?", lui demande Wassa, conseillère à la permanence d’ Emmaüs Connect à Marseille. "Non, c’est difficile", répond la dame visiblement gênée. Une scène qui illustre avant tout l’exclusion numérique dont souffre bon nombre de Marseillais.

80 000 Marseillais concernés

"On estime que 60 % des personnes vivant sous le seuil de pauvreté sont dans cette situation", explique Jean Deydier, président de l’association. Cette exclusion numérique toucherait 80 000 personnes dans la seconde ville de France.

"Cela concerne des gens qui sont soit mal ou pas connectés ou qui n'ont pas de téléphones", précise-t-il. Une "double peine", ajoute le responsable car ces personnes sont dans une situation de précarité sociale et numérique.

Un frein à l’emploi

Un cercle vicieux synonyme avant tout de frein à l’embauche. "Aujourd’hui pour actualiser sa situation à Pôle Emploi, il faut Internet ou savoir utiliser les bornes dans les accueils. Mais si une personne n’a pas les connaissances suffisantes, elle ne pourra rien faire", explique Magali Pantobe, responsable de l’antenne marseillaise d’Emmaüs Connect qui vient en aide à ces précaires.

En un an d’existence, la permanence du boulevard National a accueilli près de 570 personnes. "Il y a tous les profils, détaille Mehdi, l’un des conseillers. Ça peut être des personnes âgées mais aussi des moins de 40 ans". "Nous recevons même des personnes qui ont le matériel comme une tablette, mais qui ne savent pas s’en servir", explique Jean Deydier.
 

*Le prénom a été changé.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter