Ces Nantais qui jouent au sport favori d’Harry Potter

Ces Nantais qui jouent au sport favori d’Harry Potter

DirectLCI
INSOLITE – Les joueurs du "Nantes Quidditch" vont tenter de se qualifier ce week-end pour la très sérieuse Coupe du monde de leur discipline, inventée par l’auteure de Harry Potter…

Ce week-end, douze équipes européennes vont prendre part à Bruxelles (Belgique) aux qualifications pour la Coupe du monde de quidditch , qui doit se tenir en avril prochain aux Etats-Unis. Un sport tout droit sorti de l’imagination de J.K. Rowling, l’auteure de la saga Harry Potter, qui faisait jouer ses petits sorciers dans les airs parfois pendant des mois…

Un balai entre les jambes

La version transposée sur Terre, elle, est plus courte. Elle se veut "un mélange de handball, de rugby et de balle aux prisonniers", résume Elodie Laruelle, vice-présidente et capitaine du "Nantes Quidditch" , qui prendra part à la compétition avec trois autres clubs français. Les joueurs jouent aussi avec un balai (ou un bâton, à défaut) entre les jambes, comme tout bon sorcier qui se respecte...

"Les gars disent qu’au début ce n’est pas forcément évident, mais qu’on l’oublie finalement très vite", sourit cette jeune femme de 25 ans. A vrai dire, douleurs et bleus viennent surtout des plaquages, qui ne manquent pas au quidditch. Et les filles ne sont pas épargnées : les équipes sont obligatoirement mixtes.

Deux entraînements par semaine

Un sport physique, donc, qui continue de séduire en dépit de la fin de la saga Harry Potter (2007 pour les romans, 2011 pour les films). A Nantes, une quinzaine d’étudiants et salariés de 18 à 33 ans prennent ainsi part aux deux entraînements hebdomadaires, qui ont lieu sur des pelouses publiques à côté des gymnases du campus universitaire.

"Je suis très surprise et très contente que ça marche", avoue Elodie Laruelle, dont le "Nantes Quidditch" a été le premier club à se lancer en France il y a trois ans. "On aurait pu croire que ça allait s’arrêter avec la fin de la ''Pottermania'', mais ce n’est pas le cas... En fait, les gens qui viennent sont souvent des sportifs, et le quidditch les change de leurs sports habituels."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter