Ces téléphones aixois qui font de la résistance

Ces téléphones aixois qui font de la résistance
FRANCE

TECHNOLOGIE - Dans le domaine très concurrentiel du téléphone portable, Crosscall, une entreprise Aixoise détonne en proposant des téléphones tout terrains conçus pour être plus résistants.

Ne boudons pas notre plaisir. À l’heure où les géants comme Apple ou Samsung verrouillent leur communication à double tour, Crosscall nous ouvre volontiers ses portes. A l’intérieur de cette entreprise aixoise de téléphones portables, pas de chichis. Les designers côtoient les ingénieurs, les commerciaux et les responsables administratifs dans un vaste open space lumineux où travaille une quinzaine de personnes.

"On vient tout juste de déménager de Châteauneuf-les-Martigues. On était un peu à l’étroit", nous glisse Benjamin Schweizer, responsable communication. Un changement d’adresse synonyme de développement pour cette PME devenue l’un des acteurs importants du monde du mobile. En 2013, plus de 150 000 modèles ont été vendus à travers la France. "Nous allons avoir de nouveaux marchés au Benelux et en Espagne", ajoute pas peu fier Benjamin Schweizer.

Des portables tout terrain

Distribués dans toutes les grandes surfaces et autres réseaux spécialisés, les téléphones Crosscall détonnent dans un secteur très concurrentiel. "Ils sont faits pour être très résistants, étanches et à un prix abordable", énumère Benjamin Schweizer. Un concept né de l’imagination du PDG Cyril Vidal, ancien commercial dans le secteur industriel lassé de casser son mobile sur les chantiers. "C’est aussi un grand pratiquant de jet ski, d’où l’étanchéité du téléphone conçu pour rester plus d’une demi-heure sous 1 mètre d’eau", ajoute le responsable communication.

En 2009, un accord avec une entreprise de Shenzen en Chine est passé pour la production des mobiles. "Si on veut rester compétitif en termes de prix (de 49 à 299 euros), on ne peut pas encore fabriquer en France", explique Benjamin Schweizer. A l’image de Wiko à Marseille, Crosscall a bénéficié, avec l’arrivé de Free, de la vente des portables nus sans engagement. "Maintenant les opérateurs se rapprochent de nous pour vendre nos téléphones avec des forfaits", souligne le communicant. Le début d’une sucess story. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent