"C'est une passoire" lui avait dit son mari : la veuve du garde du corps de Charb raconte

FRANCE

"Tout le monde rentrait n'importe comment." Près d'un an jour pour jour après l'attaque des locaux de Charlie Hebdo, dans laquelle douze personnes ont péri dont son époux, policier chargé de la sécurité de Charb, Ingrid Brinsolaro, a témoigné dans "La Newsroom" sur LCI.
Lire et commenter