Cet été, les skate boards les cigarettes et les torses nus ne sont pas à la fête

Cet été, les skate boards les cigarettes et les torses nus ne sont pas à la fête

DirectLCI
ETE - A l’occasion du lancement du dispositif estival en matière de sécurité et de propreté des plages niçoises, la municipalité en a profité pour rappeler certaines interdictions… nous en avons choisi trois.

1) Faire du skate-board en ville

Se déplacer en skate-board à Nice n’a jamais coûté aussi cher. Non pas à cause d’une éventuelle augmentation du prix des engins à roulette, mais simplement parce que la police municipale aligne désormais les skateurs qui se déplacent dans la ville. Le maire de Nice Christian Estrosi estime que les certains utilisateurs de skate-board "mettent en péril l’intégrité physique des piétons et que certains ont manqué de peu de créer des accidents sérieux ces derniers temps". Privilégiez-donc plutôt le skatepark Comte de Falicon ou celui de Jean Bouin… au risque sinon d’être redevable d'une amende forfaitaire de 17 euros... soit l’équivalent de la moitié du prix d’achat d’un skate d'entrée de gamme…

2) Choisir la bonne plage pour fumer

Depuis que l‘interdiction de fumer dans les lieux publics a été décidée à l’échelle nationale, la chasse  "aux clopeurs" n’a jamais été aussi intense. Les plages publiques, relativement épargnés jusqu’alors, commencent à faire l’objet d’interdiction de fumer. Et Nice n’échappe pas à la règle. N’allumez pas votre cigarette si vous êtes sur la plage du Centenaire, de Lenval, de Sainte-Hélène ou des Bains militaires, au risque d’être sanctionné là encore d’une amende de 17 euros.

3) Se promener torse nu

Ne vous avisez pas non plus de vous promener torse nu dans la ville, "les 99,99% de gens civilisés à Nice peuvent être choqué" estime le maire. Pour vous exhiber dans la limite de la loi, privilégiez plutôt la plage, c’est plus sûr. Cet arrêté municipal agace particulièrement Mickael, qui se promène dans la rue et qui a manifestement laissé le textile à la maison. "Je ne comprends pas pourquoi je n’aurais pas le droit. Je ne suis pas nu. Les gens qui voient mon torse sur un trottoir sont les mêmes que ceux qui me voient à la plage. Il fait chaud, c’est absurde de se cacher derrière un tee-shirt…" Quant à l’amende de 17 euros qui pourrait lui être infligée s’il croise un policier municipal, il n’a pas l’air très inquiet : "J’imagine que les policiers municipaux sont des humains avant tout et qu’ils me demanderont de remettre un tee-shirt avant de passer à la répression" espère Mickael. Amende ou simple avertissement, cela pourrait se régler au cas par cas, en fonction de la résistance du contrevenant… Une chose est sûre, faire du skate-board torse nu avec une clope au bec ne sera pas forcément bien vu et pourrait vous créer des ennuis. De là à payer trois fois dix-sept euros ?


 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter