C'était un 26 avril : de la peau humaine en guise de pansement naturel pour les grands brûlés

DirectLCI
Un petit fragment de peau, 2cm² et indemne de brûlure, est prélevé sur le brûlé lui-même. Mises en culture, les cellules cutanées vont alors se multiplier. En deux semaines, on obtient 300 cm² de nouvelle peau, en 4 semaines plus d'1 m². Il est alors possible de l'appliquer sur les zones brûlées.

Sur le même sujet

Lire et commenter