Cette Toulousaine connaît la Ville rose mieux que vous

FRANCE
DirectLCI
BUZZ - La vidéo d’une Toulousaine racontant des anecdotes insolites et méconnues sur la ville rose bat des records d’audience sur le web : en moins d’une semaine, elle comptabilise près de 45 000 vues.

Connaissez-vous vraiment bien Toulouse ? Si vous vous posez la question, c’est qu’il est temps de faire un petit tour sur le Web. Sous le pseudo Manon Bril, cette doctorante en histoire de 28 ans a posté dimanche dernier une vidéo d’une dizaine de minutes, qui compile savamment de nombreuses anecdotes méconnues concernant la Ville rose.

On y découvre par exemple l’existence d’une imposante horloge de 24 chiffres, rue Alsace-Lorraine, ou encore une surprenante illusion d’optique dans les escaliers du métro Jean-Jaurès. Ces histoires amusantes et l’énergie de Manon ont fait mouche : ‘’Toulouse au détail ‘’ affiche déjà 45 000 vues en à peine 4 jours !

Un buzz inattendu

Un succès qui a surpris la jeune femme. Au départ, la vidéo a été tournée dans le cadre d’un concours lancé par l’association des étudiants en histoire ‘’Périples’’, pour célébrer des 2000 ans de la Ville rose. Pour son projet, Manon avait décidé de s’inspirer du youtubeur Axolot, qui avait déjà tourné une vidéo sur les particularités et détails insolites de la ville de New York.

Il lui a fallu ensuite mener l’enquête : "Pour trouver des anecdotes sur Toulouse, j’ai passé une bonne partie de mon temps à fouiller sur Internet", explique Manon. Un bon guide touristique, sa culture générale et un ami cameraman, pour la technique, ont fait le reste. "On a tourné cette vidéo pour rigoler, explique Manon. Après le concours, je l’ai partagé sur mon compte Facebook et Viméo, mais avec à peine 20 followers, je n’aurais jamais cru qu’elle ferait un buzz pareil !"

Bientôt une chaîne sur Youtube

Depuis, la doctorante a des projets plein la tête. Accompagnée de Bart, son caméraman, elle souhaite créer une chaîne Youtube sur la ‘’vulgarisation de l’histoire’’ d’ici à la rentrée. ‘’Les vidéos sortiront du thème de l’histoire de Toulouse, mon truc c’est plutôt la mythologie, donc je pense m’orienter là-dedans, toujours avec humour’’.

Lire et commenter