Chambardement aux urgences marseillaises : où aller se soigner ?

FRANCE
SANTE – Hier, les urgences de la Conception commençaient leur déménagement vers les nouveaux locaux flambant neufs de la Timone 2. Voilà qui rebat les cartes : où doit se rendre un patient en fonctions des maux dont il souffre ?

"Attention, ne dites pas que les urgences adultes sont à la Timone à partir de demain, insiste le professeur Guy Moulin, président de la Commission médicale d’établissement de l’Assistance publique – Hôpitaux de Marseille (AP – HM). Le déménagement commence aujourd’hui, mais les urgences ne seront pleinement opérationnelles que le 14 novembre prochain."

Une partie des travaux du bâtiment Timone 2 étant terminée, le déménagement des urgences de l’hôpital de la Conception a commencé jeudi. Au total, 600 professionnels de toutes catégories sont concernés et, d’ici au printemps 2015, ce sont plus de 350 lits qui changeront de lieux. "On transférera la semaine prochaine plus de mille mètres cubes de matériel", précise le professeur Michelet.

Pendant cette période, l’AP –HM va demander à l’hôpital Nord et à l’hôpital Laveran de prendre en charge certains patients du centre-ville pour désengorger les services perturbés par ce grand chambardement.

Où se rendre en cas de problème ?

A la Timone : le nouveau bâtiment proposera des plateaux techniques pour, entre autres, le neuro-vasculaire, la cardiologie, la traumatologie, la gériatrie, la gastro-entérologie ainsi que pour la chirurgie digestive. Mal au ventre ? Préférez vous rendre dans le nouveau bâtiment du Xe arrondissement. A noter que la chirurgie de la main, qui était basée à la Conception, est depuis février dernier dans les locaux de la Timone. Un tendon mal recousu pouvant entraîner une déformation du doigt, autant savoir où aller se faire soigner au mieux. Enfin, notez que les urgences pédiatriques restent à la Timone. Donc, pas d’erreur, c’est bien dans les anciens bâtiments de cet hôpital que vous devez apporter vos minots en cas de petit problème.


A la Conception, les urgences disparaissent, mais l'hôpital continuera d’accueillir les grands brûlés ainsi que les urgences gynéco obstétriques. Femmes enceintes, pensez-y en cas de soucis.


L’hôpital Nord, il regroupe pour sa part l’ensemble des activités de pneumologie et reste un centre de référence dans de nombreuses spécialités chirurgicales. "Les polytraumatisés sont directement envoyés là-bas", précise le professeur Guy Moulin.



 

Lire et commenter