Chambéry : les nourrissons morts "n’ont pas reçu de poches périmées"

DirectLCI
Marisol Touraine a expliqué que "l’utilisation éventuelle de poches périmées", dénoncée par l’avocat du laboratoire Marette, "est un des points qui fait l’objet de l’enquête".

Sur le même sujet

Lire et commenter