Chambéry : les nourrissons morts "n’ont pas reçu de poches périmées"

DirectLCI
Marisol Touraine a expliqué que "l’utilisation éventuelle de poches périmées", dénoncée par l’avocat du laboratoire Marette, "est un des points qui fait l’objet de l’enquête".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter