Charente : ils s’évanouissent en regardant le film "La Petite Reine"

FRANCE

MALAISES – Six personnes se sont évanouies samedi matin à Angoulême (Charente) lors de la projection du film "La Petite Reine" au Festival du film francophone d’Angoulême, rapporte La Charente Libre. En cause, une scène du film où une actrice s’injecte des produits dopants.

Avis aux âmes sensibles : le film "La Petite Reine" peut ne pas laisser insensible. Six personnes en ont fait l’amère expérience ce samedi matin à Angoulême (Charente) en s’évanouissant lors de sa projection au Festival du film francophone d’Angoulême (FFA), rapporte La Charente Libre.

Rapidement intervenus sur les lieux, les pompiers effectuent d’abord les traditionnelles vérifications, mais la salle est mise hors de cause dans ces syncopes. Aucun problème de climatisation ou de monoxyde de carbone n’est en effet à déplorer. En réalité, relate le quotidien, la raison de ces malaises est plutôt à chercher…dans une scène de ce film consacré au dopage dans le cyclisme.

VIDEO - Découvrez la bande-annonce du film

"Alors que le film avait commencé depuis dix minutes, une personne au premier rang s’est sentie mal à la vue d’une scène où une actrice s’injecte des produits dopants", raconte Patrick Mardikian, l’un des organisateurs du FFA cité par La Charente Libre. Un malaise vagal contagieux puisqu’en voyant la spectatrice s’évanouir, cinq autres personnes ont été à leur tour prises d’un malaise. Une dizaine d'autres ont aussi déclaré ne pas se sentir bien. Ce genre de phénomène est toutefois assez fréquent selon les secours.

Plus de peur que de mal au final. Si l’une des personnes a été évacuée par les pompiers et hospitalisée, les cinq autres ont pu repartir après avoir retrouvé leurs esprits. Par mesure de précaution, les 245 spectateurs avaient été tout de même évacués. Quant au film "La Petite Reine" dont la projection a été rapidement arrêtée, il sera de nouveau diffusé mardi. Les futurs spectateurs sont prévenus…

Lire et commenter