Charlie Hebdo : entendue car sa voiture a la même immatriculation que les tueurs

Charlie Hebdo : entendue car sa voiture a la même immatriculation que les tueurs

DirectLCI
FAIT DIVERS – Une jeune Lyonnaise, dont la plaque d'immatriculation était identique à celle des assaillants de Charlie Hebdo, a été entendue tard mercredi soir par la PJ de Grenoble. Elle a été mise hors de cause.

Elle n'a pas trop dû comprendre ce qui lui arrivait. Selon le journal Le Dauphiné Libéré , une jeune Lyonnaise, dont la plaque d'immatriculation était identique à celle des assaillants de Charlie Hebdo , a été entendue tard mercredi soir par la police avant d'être mise hors de cause.

La Citroën C3, abandonnée par les deux tireurs dans le nord-est de Paris lors de leur fuite, portait en effet la même immatriculation que cette Lyonnaise travaillant à Grenoble.

Réplique parfaite

Il s'agissait d'une réplique parfaite (même modèle, même couleur et donc même immatriculation) permettant à la voiture de ne pas apparaître comme étant volée en cas de contrôle. Entendue par la police judiciaire de Grenoble, la jeune Lyonnaise a été mise hors de cause, car aucun élément n'a permis de raccrocher l'attentat à Charlie Hebdo à la région Rhône-Alpes.

Des investigations techniques plus longues doivent néanmoins être menées afin de déterminer comment les auteurs de l'attaque ont procédé pour usurper cette immatriculation. Les deux suspects recherchés pour cet attentat ont été repérés dans une entreprise de Dammartin-en-Goële, en Seine-et-Marne. Un déploiement du Raid et du GIGN est en cours.
 

EN SAVOIR +
>> Suivez, en direct, l'évolution de la situation et la traque des suspects
>>
 Le RAID et le GIGN déployés près de Villers-Cotterêts
>> Charlie Hebdo : qui sont les 12 "héros", victimes de l'attentat
>> Attentat contre Charlie Hebdo : que sait-on des suspects ?
>> Mercredi noir pour la liberté d'expression
>>  Hollande annonce un jour de deuil national

Plus d'articles

Sur le même sujet