CHR de Lille : des urgences plus rapides et mieux organisées

CHR de Lille : des urgences plus rapides et mieux organisées

SANTE - Considéré comme l'un des deux meilleurs CHR de France, le centre hospitalier de Lille a accéléré et rationalisé l'accueil de ses urgences. D'autres urgences spécialisées vont également être modernisées prochainement.

"Je trouve que c'est allé plus vite que d'habitude. Je suis sorti au bout de seulement deux heures." Pour se faire examiner, Vincent, 32 ans, a pu bénéficier du nouveau circuit court et différencié mis en place aux urgences du CHRU de Lille.

Une nouvelle fois en tête avec Toulouse des meilleurs hôpitaux de France selon Le Point , le CHRU restructure actuellement ses urgences. Concrètement, un nouveau "circuit court" accélère les prises en charges, mettant fin aux longues attentes stressantes. Un dispositif accompagné dorénavant d'une plate-forme d'accueil flambant neuve.

Trois niveaux de gravité

'L'accueil du patient est immédiatement réparti en fonction de trois niveaux de gravité, indique à metronews Hélène Avisse, directrice des urgences de Lille. L'idée est d'alléger les flux pour mieux soigner les personnes les plus touchées".

Ainsi, trois nouveaux sas d'entrées, au lieu d'un seul, ont été créés. Un médecin d'accueil évalue d'abord la gravité des pathologies, puis le patient est redirigé directement vers un spécialiste équipé de matériel dernier cri. "Dorénavant, ce sont les personnels qui vont vers le patient et non plus le contraire, résume Hélène Avisse. Ceux qui peuvent se déplacer peuvent ressortir en deux heures, contre six auparavant".

Pour Delphine Garrigue, responsable du service anesthésie et réanimation, le nouveau dispositif a permis de "diminuer par deux ou par trois la durée de séjour des patients". D'ici à la fin du mois, ce sont des urgences dentaires qui vont être modernisées. Début 2015, ce sera au tour des urgences pédiatriques, puis, d'ici à la fin de l'année, aux urgences chirurgicales, avec des locaux plus spacieux. De quoi faire gagner du temps aux quelque 100 000 patients par an et améliorer les conditions de travail du personnel médical.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages : fin de l'alerte dans les 9 derniers départements concernés

EN DIRECT - Retrait de Félizia en Paca : Muselier salue la "décision républicaine" de l'écologiste

Régionales : Marine Le Pen dénonce un "désastre civique" et appelle ses électeurs à "déconfiner leurs idées"

EN DIRECT - JO de Tokyo : 10.000 spectateurs maximum autorisés sur les sites de compétition

Cris de singe, chants et banderole homophobes : la face sombre de la Puskas Arena

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.