Christian Iacono obtient l'annulation de sa condamnation pour viol

Christian Iacono obtient l'annulation de sa condamnation pour viol

DirectLCI
JUSTICE - L’ancien maire de Vence va être rejugé pour le viol de son petit-fils. La cour de révision indique qu’un nouveau procès aura lieu devant la cour d’assises du Rhône.

Une nouvelle bataille judiciaire de gagnée pour Christian Iacono. L’ancien maire de Vence a obtenu ce mardi après-midi à Paris, devant la cour de révision, l’annulation de sa peine de neuf ans de prison, prononcée en appel à Aix-en-Provence, pour le viol de son petit-fils Gabriel.

"C’est un grand soulagement, je suis très, très heureuse" confiait à metronews l’épouse de Christian Iacono, quelques minutes après l’annonce de la décision. Après tant d'années de procédures, Jeannine Iacono a craint jusqu’au dernier moment que son mari ne soit pas entendu : "ce n'est jamais gagné d'avance".

"Formidable pour Christian Iacono et pour la France !"

"C’est une décision formidable pour Christian Iacono, pour Vence et pour la France !" souligne Anne Sattonnet, la présidente du comité de soutien de l’ancien maire. "Cela veut dire que quand la République a été trompée, elle est capable de revenir en arrière et de tenir compte des éléments nouveaux"

Gabriel Iacono avait en effet retiré ses accusations en mai 2011, expliquant qu’il aurait "fait une transposition [et] désigné [son] grand-père à la place de quelqu’un d’autre". Un revirement qui était intervenu trois mois seulement après qu'il eut décrit sa "vie brisée" devant la cour d'assises des Bouches-du-Rhône.

Un troisième procès en prévision à Lyon

La décision de ce mardi annule la condamnation de la cour d’assises des Bouches-du-Rhône, qui statuait en appel. Elle n’a pas d’effet sur celle prononcée en 2009 par celle des Alpes-Maritimes, à Nice. Christian Iacono reste donc pour l’heure condamné. Mais il aura droit à un nouveau procès, le troisième depuis le début de l’affaire, il y a près de quatorze ans.

Ce sera à Lyon, devant la cour d’assises d’appel du Rhône, avec pour seul accusateur le ministère public . "A moins que les parents de Gabriel veuillent se couvrir de ridicule en se constituant à nouveau partie civile" ironise Me Gérard Baudoux. Pour l’avocat de Christian Iacono, "il n’y a plus qu’une étape pour que son innocence soit enfin rétablie".

Depuis 1945, seuls huit condamnés pour des crimes ont été acquittés au terme d'une procédure de révision, dont une seule fois, en 2011, dans une affaire sexuelle.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter