CHU de Nice : l’hémorragie financière stoppée

CHU de Nice : l’hémorragie financière stoppée

DirectLCI
SANTE – Après des années de déficit chronique, les comptes des hôpitaux de Nice sont repassés dans le positif en 2013.

Le CHU de Nice sorti d’affaire financièrement ? Comme le prévoyait son directeur il y a un an dans metronews, les comptes de l’hôpital public sont en tout cas revenus à l’équilibre financier. Le CHU a même bouclé l’année 2013 avec un petit excédent de 600 000 euros. "Un bilan inégalé dans toute l’histoire de la santé publique de notre ville" s’enthousiasme le maire de Nice et président du conseil de surveillance du CHU, qui souligne que ce "retour à l’équilibre s’est fait sans aucune suppression de poste".

100 millions de dette accumulée

Pour parvenir à ces bons résultats, Emmanuel Bouvier-Muller, le directeur des hôpitaux niçois a actionné ses "deux manettes". "Nous avons baissé nos frais généraux, qui étaient énormes en 2007, en mutualisant des services, notamment en passant de 26 à 18 directeurs adjoints. Et nous avons développé nos activités [facturées], qui ont fait un bon énorme de 13% depuis 2008". Une situation qui devrait se consolider cette année, puisque la direction prévoit une hausse d’activité d’au moins 3% avec l’ouverture de Pasteur 2. Le nouvel hôpital, dont les travaux ont accumulé près de quatre ans de retard, devrait recevoir ses premiers patients à la fin du mois de juin.

Manque de personnel selon la CGT

Mais les années de déficit ont laissé des traces au CHU. L’ardoise s’élève à 100 millions d’euros de dette précise à metronews Emmanuel Bouvier-Muller. "Il nous reste maintenant à alléger cette dette à moyen terme". Côté syndical, on insiste sur le manque d’effectifs et la précarisation des personnels : "depuis deux ans la direction refuse de transformer les CDD en CDI et les heures supplémentaires s’accumulent" affirme Joëlle Monta, de la CGT Hospitaliers. Le syndicat, majoritaire, estime qu’il manque 500 agents pour que le CHU fonctionne normalement.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter