Circulation alternée : le dispositif ne sera pas reconduit mardi

Circulation alternée : le dispositif ne sera pas reconduit mardi

France
DirectLCI
POLLUTION - Le ministre de l'Ecologie Philippe Martin a annoncé que la circulation alternée, appliquée ce lundi à Paris et dans sa proche couronne, ne sera pas reconduite mardi. Le dipositif prendra donc fin lundi soir à minuit.

Pour la première fois depuis 1997, la circulation alternée a repris du service ce lundi. Elle est en vigueur depuis 5h30 à Paris et dans sa proche couronne. Dans le cadre de cette mesure antipollution, seuls les véhicules équipés de plaques impaires ont été autorisés à circuler dans la capitale et 22 communes limitrophes. Metronews en dresse le bilan en 5 points.

Le dispositif ne sera pas reconduit mardi
Les prévisions d'Airparif incitaient à l'optimisme et laissaient penser que la circulation alternée serait une mesure sans lendemain. Ce sera bel et bien le cas puisque le ministre de l'Ecologie, Philippe Martin, a annoncé lundi après-midi que ce dispositif antipollution ne sera pas reconduit mardi en Île-de-France, et qu'il prendra fin à minuit. Une décision prise "au vu des résultats" obtenus lundi, qui montrent "une nette tendance à l'amélioration" de la pollution de l'air aux particules, a expliqué le ministre.

Le dispositif est-il efficace sur le plan environnemental ?
En attendant une analyse de l'impact de la circulation alternée sur les émissions de particules, Airparif prévoit en effet "une nette amélioration" de la qualité de l'air en Île-de-France pour mardi. Selon l'organisme chargé de surveiller la qualité de l'air francilien, la concentration moyenne en particules devrait être comprise ce lundi entre 40 et 55 microgrammes par m3, le seuil d'information étant fixé à 50 microgrammes, celui d'alerte à 80.

Le précédent de 1997 laissait déjà penser que le dispositif était efficace. Il y a 17 ans, la circulation alternée mise en place le 1er octobre avait permis de faire diminuer le trafic de 15% dans la Petite couronne parisienne et de 20% dans Paris. A l'époque, c'est l'oxyde d'azote qui avait été à l'origine de la mesure et les émissions de ce polluant avaient baissé de 25% à Paris, a rappelé Anne Kauffmann, directrice adjointe d'Airparif.

Moins de bouchons...
La mesure semble avoir largement été respectée. Deux chiffres l'attestent : 90% des véhicules circulant dans Paris sont autorisés à le faire, selon la préfecture de police de Paris (PP), qui évoque 60% de congestion en moins sur les axes franciliens. "Ce qui est vraiment énorme", juge Françoise Hardy, chargée de la circulation et la sécurité routière au sein de la PP. De son côté, le Centre national d'information routière a relevé au plus fort de la matinée 134 kilomètres de bouchons, soit "deux fois moins que d'habitude", commentait un porte-parole. Fait inhabituel, le périphérique parisien était fluide.

...mais plus de PV
Concernant le volet répressif, 3859 infractions avaient été relevées à midi pour non-respect de la circulation alternée dans la capitale et sa proche banlieue. Environ 700 policiers ont été mobilisés sur une soixantaine de points de contrôle pour verbaliser les contrevenants, à hauteur de 22 euros. Ce sont donc, pour le moment, 85.000 euros qui vont finir dans les caisses de l'Etat dans le cadre de ce dispositif.

Chère gratuité des transports
Jean-Paul Huchon grimace. Le président socialiste de la région Île-de-France a estimé lundi sur LCI que la gratuité des transports franciliens instaurée depuis vendredi coûtait 4 millions d'euros par jour au Syndicat des transports d'Île-de-France (Stif), l'autorité publique organisatrice des transports dans la région. La RATP (métro et bus), elle, chiffre son manque à gagner quotidien à 2,5 millions d'euros. "Je suis en discussion avec le gouvernement" pour "qu'il prenne sa part de la charge", a néanmoins confié Jean-Paul Huchon, président d'une région qui a précisé à l'AFP qu'"un engagement en haut lieu avait été donné" pour que l'État prenne "une part conséquente" de cette charge financière.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter