Coincé depuis le 21 mars à Roissy, le petit Ibrahim est à nouveau devant le juge

DirectLCI
Arrivé le 21 mars à Roissy avec de faux papiers, le petit Ibrahim est depuis détenu dans la zone d'attente provisoire des douanes. D'origine comorienne, il est à nouveau devant le juge qui doit décider si oui, ou non, il peut rejoindre sa tante en région parisienne. Le 1er avril, celui-ci avait donné son accord, mais la préfecture avait fait appel.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter