Colère à Reims d'un cafetier, à cause du plan Vigipirate, il perd 60% de sa clientèle

DirectLCI
Son établissement est installé juste devant une synagogue, et à cause du plan Vigipirate en vigueur depuis janvier, ses clients ne peuvent plus stationner devant le troquet. Résultat, dès la première semaine, Philippe, le patron du café, a perdu 60% de son chiffre d’affaires. Il est obligé de mettre la clé sous la porte.

Plus d'articles