Comment les Pays de la Loire ont réussi à être un poids lourd dans le domaine maritime

Comment les Pays de la Loire ont réussi à être un poids lourd dans le domaine maritime

DirectLCI
ECONOMIE – Alors que se tiennent mardi et mercredi les Assises de la mer à la cité des congrès, la métropole nantaise réaffirme ses liens avec le domaine maritime, en soutenant le développement économique, la recherche et le développement, mais aussi la formation.

Des dizaines de bateaux ont accosté ce mardi devant les Machines de Nantes. C’étaient ceux des pêcheurs de la région, en colère, venus manifester à l’occasion de la venue du Premier ministre, Manuel Valls, pour les Assises de la mer .  Cette 10e édition se tient mardi et mercredi à Nantes. Et ce n'est pas un hasard si la capitale des Pays de la Loire a été retenue cette année pour accueillir les acteurs du secteur.

Avec le tourisme littoral, la construction navale civile et militaire, la plaisance, ou encore la pêche, l’économie maritime est en effet particulièrement développée dans la région. C’est également dans l'Ouest que les premiers des champs d'éoliennes en mer sont en train de naître, au large de Saint-Nazaire et entre l’île d’Yeu et Noirmoutier.

Des projets ambitieux

En effet, si l’activité portuaire n’est plus guère présente au cœur de Nantes, depuis la fermeture des chantiers navals en 1987, la métropole, appuyée par la Région, s’est tournée depuis 2010 vers d’autres axes liés au maritime, pour poursuivre son développement économique. Elle a ainsi investi les domaines de la recherche et du développement, notamment dans les énergies marines renouvelables, en soutenant l’installation de grands projets comme l’IRT Jules-Verne (institut de recherche technologique), à Bouguenais, spécialisé dans la recherche des matériaux du futur, ou encore l’installation d'industries porteuses de projets ambitieux, comme STX, la DCNS, ou Alstom, dont la nouvelle usine d’éoliennes en mer, située à Montoir-de-Bretagne, a été inaugurée ce mardi par Manuel Valls.

Pour peser davantage, la métropole a également développé un partenariat fort avec Saint-Nazaire, à travers le Grand port maritime Nantes-Saint-Nazaire, quatrième port français, qui accueille chaque année 3 000 escales de navires marchands et mis l'accent sur la formation, en permettant l'implantation d'écoles formant au maritime, comme l'école des Mines ou celle de la Marine marchande. Au total, sur le territoire, les filières portuaires, industrialo-portuaire navales, halieutiques et nautiques représentent aujourd’hui environ 14 000 emplois directs. La filière des énergies renouvelables, pourvoyeuse à l'heure actuelle d'un millier d'emplois, devrait permettre d'en créer à terme 3 500.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter