COP 21 : des premières dissonances se dessinent entre les pays du nord et du sud

DirectLCI
Si les promesses et les belles intentions étaient présentes lors du premier jour de la COP 21 à Paris, les premières dissonances apparaissent entre les pays émergents, qui souhaitent continuer à se développer sans contraintes, et les pays développés qui demandent des efforts communs. L’Inde, à la tête d’une coalition de 134 pays du sud principalement touchés par les effets du réchauffement climatique, n’entend pas signer l’accord à n’importe quelle condition, comme l’explique le journaliste spécialiste environnement Jean-Baptiste Bouvet.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter