Covoitureuses droguées et abusées : le conducteur mis en examen

Covoitureuses droguées et abusées : le conducteur mis en examen

FAIT-DIVERS – L’homme de 49 ans est soupçonné d’avoir drogué et abusé sexuellement de passagères qu’il prenait en covoiturage, lors de trajets de Nantes jusque dans le nord de la France.

L’homme était "en grande solitude affective", d’après le parquet de Nantes. Sans doute une des raisons pour laquelle il aurait drogué et abusé de passagères qu’il prenait en covoiturage . Il a été mis hier en examen pour administration de substances nuisibles avec préméditation et agressions sexuelles, rapporte Ouest-France .

Le Nantais de 49 ans a été interpellé lundi, et a reconnu avoir glissé des comprimés d’anxiolytiques réduits en poudre dans des tablettes de chocolat qu’il proposait à ses passagères, souvent âgées de 20 à 30 ans, toutes "triées sur le volet". D’après le parquet, il leur tendait la plaquette dès le début du trajet, et "insistait lourdement pour qu’elles en mangent".

Un cas "inédit" pour Blablacar

Une enquête pour administration de substances illicites et agressions sexuelles avait été ouverte à la suite d'un dépôt de plainte d'une jeune femme, qui avait fait un trajet avec lui en février, entre Saint-Omer (Pas-de-Calais) et Le Mans. Prise de vertiges, la jeune femme avait été admise aux urgences, où les médecins avaient décelé des traces d'anxiolytiques. Deux plaintes ont été déposées au total à l'encontre de cet homme qui a covoituré au moins une cinquantaine de personnes.

L’homme a reconnu des attouchements sur les cuisses, les fesses ou la poitrine des jeunes filles. Mais, d’après le parquet, "il n’a pas pris conscience de la portée de ses actes ni d’avoir fait du mal aux victimes." L’affaire peut en tout cas instaurer une certaine méfiance envers les sites de covoiturage, qui reposent avant tout sur un contrat de confiance entre le passager et le covoitureur… L’homme utilisait le site Blablacar, et d’après le parquet, des commentaires indiquaient pourtant sur son profil en ligne un "comportement bizarre", comme le fait que le conducteur "roulait très lentement, parfois à 90 km/h sur l’autoroute". D’après Blablacar, ce cas est "inédit" et aucune autre agression n’est à déplorer. Le site indique avoir collaboré avec les enquêteurs dans cette affaire, afin que les comportements "déviants" soient sanctionnés .
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Terrasses, commerces, cinémas, mariages… les conditions des réouvertures à partir du 19 mai

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

EN DIRECT - L'ONU "profondément inquiète" de l'escalade des violences en Israël et dans les territoires palestiniens occupés

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Cinq départements désormais en alerte orange pluie-inondation

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.